Ufunk.net


Hybrid Taxidermy – The strange animals of Enrique Gomez De Molina


Strange and surreal animals created using the hybrid taxidermy, by American artist Enrique Gomez De Molina. Enrique uses parts of several uncommon animals to invent his own creatures. But he illegally imports the parts from Bali, Indonesia, Thailand, the Philippines, Canada and China, which makes his work even more controversial… I agree on the principle and approach of the artist, but I do not agree with its realisation, yet I am fascinated by the result… Paradox?

via

 


Don't miss any news from UFUNK!

Subscribe to the newsletter and receive directly UFUNK news by email!



  • Anonymous

    De biens belles chimères!

  • http://twitter.com/Dall0o Aloïs Dallo

    L’ornithorynque a enfin trouvé sa place dans le règne animal. o/

  • KnoP

    Comment cautionner la mise sur le marche despece animales en voie dextinction ? pour figurer en tant qu oeuvre dart, ce type n hesite pas a faire tuer des animaux rares et proteges pour sont petit ego bourssoufle, degeulasse.

  • Anne

    Un artiste ne peut pas tout se permettre au nom de l’Art !
    Je suis scandalisée et révoltée de savoir que cet individu utilise des espèces rares et/ou en voie de disparition pour “bricoler” ses créatures…Savoir qu’il exerce en toute impunité m’écoeure profondément.Jusqu’où ira le non-respect des lois de protections animales ?Au lieu de créer des chimères à partir d’êtres vivants, ce Enrique Gomez de Molina ferait mieux d’apprendre à utiliser Photoshop…cela lui permettrait de créer toutes les chimères imaginables SANS nuire aux espèces animales rares.

    Sa conduite est inqualifiable, indigne d’un artiste.