L’heure en toutes lettres à votre poignet – Test de la montre Tokyoflash Kaidoku

Nous avions déjà parlé de la Kisai Kaidoku, dernière née de la marque de montre japonaise Tokyoflash. Nous l’avons aujourd’hui en main, voilà donc un petit test de ce nouveau gadget japonais !

Commençons par le commencement : La Kisai Kaidoku possède bien évidement une façon originale de lire l’heure, mais qui est moins complexe que sur certain modèle. Je pense d’ailleurs que c’est une des montres les plus simples de la marque Tokyoflash puisqu’il suffit de lire l’heure en toutes lettres sur le cadran ! En effet, le cadran est rempli de chiffres en toutes lettres, et il suffit de lire ceux qui clignotent pour connaitre l’heure. Un jeu d’enfant !

La Kisai Kaidoku est différente des autres modèles de chez Tokyoflash pour plusieurs raisons : premièrement, sont bracelet est en cuir, ce qui change des habituels bracelets en métal ou en acétate (même si je préfère personnellement ces derniers). Ensuite, ce modèle est l’un des rare où il ne faut pas appuyer sur un bouton pour afficher l’heure, en effet, celle-ci est affichée constamment et peut être rétro-éclairée avec un bouton. Et enfin, la Kaidoku possède aussi une fonction alarme, ce qui est peu courant sur une Tokyoflash. Le boitier est en acier gravé du sigle « Kisai », recouvert d’une vitre aux bordures noires.

Après avoir essayé la Kaidoku pendant plusieurs jour : le bracelet et le boitier sont confortable, et on lit l’heure très facilement et rapidement après peu de temps d’utilisation. Elle fait forcement fureur par son originalité ! Seule ombre au tableau : le retro-éclairage n’est pas très puissant et rend la lecture un peu difficile dans la pénombre (mais aucun problème dans le noir)

Disponible chez Tokyoflash

 

Les derniers articles