Capturer l’obscurité du métro parisien avec des photos en infrarouge

28/11/2017 // photographie populaire

Avec son projet Underground, le photographe Pierre-Louis Ferrer capture l’obscurité du métro parisien avec d’intrigantes photos en infrarouge. Débuté durant l’automne 2017, ce projet combine réflex numérique modifié pour l’infrarouge et flash invisible pour photographier les scènes de vie du métro, où circulent des êtres humains absorbés par leur quotidien. Une jolie série à découvrir sur son portfolio.

Dans le métro, un parallèle peut être fait entre les sujets se rendant à leur travail et des mineurs se mouvant dans des boyaux souterrains, sombres et sans but visible. Les attitudes figées alternent ainsi entre déplacements dans des couloirs sans fin, recherches d’itinéraires invisibles ou encore utilisation d’escaliers menant à des niveaux inconnus. Les spectateur est à son tour dérouté par cette absence de repère dans un environnement qui lui est pourtant familier.

Images © Pierre-Louis Ferrer

Les derniers articles