Removed – Quand un photographe supprime tous les smartphones sur ses photos

Pour dénoncer les dangers de l’hyperconnectivité, cet esclavagisme des temps modernes entraîné par notre addiction aux smartphones et aux réseaux sociaux, le photographe américain Eric Pickersgill a imaginé la série Removed, dans laquelle il supprime toutes traces de smartphones, de tablettes ou d’objets connectés. Des clichés étonnants qui laissent ses personnages dans des positions absurdes, fixant leurs mains vides avec des regards de zombies. En supprimant les smartphones, le photographe parvient parfaitement à exprimer le décalage entre vie connectée et réalité, et surtout le danger qui plane sur nos interactions réelles. Un projet dans la lignée de Strangers in the light de Catherine Balet.

Eric-Pickersgill-Romoved-2

Eric-Pickersgill-Romoved-15

Eric-Pickersgill-Romoved-5

Eric-Pickersgill-Romoved-3

Eric-Pickersgill-Romoved-10

Eric-Pickersgill-Romoved-1

Eric-Pickersgill-Romoved-8

Eric-Pickersgill-Romoved-4

Eric-Pickersgill-Romoved-6

Eric-Pickersgill-Romoved-17

Eric-Pickersgill-Romoved-16

Eric-Pickersgill-Romoved-7

Eric-Pickersgill-Romoved-9

Eric-Pickersgill-Romoved-11

Eric-Pickersgill-Romoved-12

Eric-Pickersgill-Romoved-13

Eric-Pickersgill-Romoved-14

Images © Eric Pickersgill / source

Ne ratez plus aucune news de UFUNK !

Inscrivez vous à la newsletter UFUNK et recevez directement les news par email !