Tutoriel – Les bases de la photographie HDR

02/11/2010 // photographie

Chose promis, chose due ! Aujourd’hui dans le cadre de notre partenariat avec Nikon et le site Nikon-Hub, voici un petit Tutoriel qui vous permettra de comprendre les bases de la photographie HDR ! Mais le HDR c’est quoi ?

Daprès wikipedia : « L’imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d’obtenir une grande plage dynamique dans une image. » Pas très parlant… Pour simplifier à l’extrême, disons que le HDR tel que nous allons l’utiliser ici permet de combiner plusieurs photographies de différentes expositions d’un même sujet ou paysage pour obtenir un cliché ou chaque partie sera correctement exposée. Imaginez un paysage : vous avez soit le ciel et les nuages bien exposés, mais le reste du paysage est trop sombre, soit le paysage correctement exposé, mais le ciel et les nuages beaucoup trop clair ! Le but est de réunir ces deux photos pour obtenir un cliché où le ciel comme le paysage seront correctement exposés.

Les exemples donnés en dessous sont réalisés avec un appareil Nikon D300s dans les rues de Tokyo, voici le résultat que l’on cherche a obtenir :

Commençons par la Prise de vue :

Il va falloir réaliser plusieurs photographies d’un même sujet avec des expositions différentes. Pour cela je vous conseille l’utilisation d’un pied afin de ne pas bouger entre les différentes prises de vues. Certain appareils comme le Nikon D300s possèdent déjà une option « bracketing« , c’est à dire une automatisation de la variation d’exposition.

Il faut donc soit en utilisant l’option bracketing de votre appareil photo, soit en faisant varier l’exposition manuellement entre les prises de vues, prendre une photo avec une exposition normale (0 EV), une photo sous-exposée (-1 ou -2 EV) et une photo sur-exposée (+1 ou +2 EV). Nous obtenons donc trois clichés (il est possible d’utiliser plus de photos, par exemple -2, -1, 0, +1 et +2)

Nous allons maintenant combiner ces clichés en HDR :

Nous allons pour cela utiliser des logiciels gratuits (même si des logiciels comme Photoshop ou autre font ça aussi très bien, ils sont bien entendu payant). J’utiliserais dans la suite de ce tutoriel le logiciel FDRTools sur Mac OSX, mais le principe est similaire sur les autres logiciels. Voici les liens pour télécharger les logiciels :

– Pour Mac OSX : FRDTools or Qtpfsgui

– Pour Windows : Qtpfsgui

Une fois le logiciel installé, ouvrez le, puis dans un nouveau projet cliquez sur « One + » pour ajouter des photos. Choississez vos trois photos d’expositions différentes et ajoutez les.

La case « Prepare » permet d’aligner les images au cas ou vous auriez un peu bougé… Laissez la donc cochée, puis cliquer sur « Render » ! On obtient ici la somme des trois images, qui ressemble à ça (dans le HDR image inspector) :

Pour utiliser le meilleur des trois images, il faut passer en mode « Tone Mapping« , qui permettra de ne pas superposer les images, mais d’égaliser le rendu en prenant les parties correctement exposées de chaque images. Le logiciel fait cela automatiquement, mais vous pouvez intervenir sur les courbes pour régler correctement le mapping.

Nous obtenons alors notre image finale, utilisant les expositions des trois photos de départ :

Le résultat est souvent un peu terne a première vu, ne vous affolez pas ! Une fois sauvegardée et exportée, il vous faudra maintenant régler correctement votre image à l’aide d’un logiciel de retouche classique comme iPhoto, Photoshop, Gimp et j’en passe… Le but est ici de régler les niveaux, le contraste et la saturation pour faire ressortir tout le potentiel de votre image ! Voilà pour moi le résultat final :

Et pour finir, voici quelques autres exemples réalisés avec le D300s dans Tokyo et ses environs :

Les derniers articles